Education aux medias


Quelques trucs et astuces pour aborder le sujet du net avec vos enfants :

Young man and his son using a laptop

Comment parler à ses enfants ou petits-enfants de la sécurité en ligne ? Vous trouverez dans ce « Conversation starter » quelques suggestions.


Trois façons d’accompagner votre enfant dans sa découverte numérique

Il n’y a pas qu’une seule et bonne manière d’éduquer votre enfant au numérique. N’oubliez pas que la technologie est un outil fantastique mais c’est à nous, en tant que parents et éducateurs, d’accompagner nos enfants dans leur découverte numérique et de leur donner les clés pour en tirer le meilleur.

Voici trois conseils pour vous aider à accompagner votre enfant dans ses expériences en ligne, tout en le sensibilisant aux risques d’Internet :

1.  Partagez de bons moments ensemble
  • Parlez régulièrement avec votre enfant de ce qu’il aime et de ce qui le dérange en lign
  • Demandez-lui ce qu’il fait sur Internet. Montrez de l’intérêt.
  • Encouragez votre enfant à vous raconter ce qu’il a appris en surfant, à vous montrer ce qu’il a créé (une « Story » sur Snapchat…).
  • Passez du temps ensemble sur l’ordinateur, la tablette ou le smartphone : jouez à un jeu, regardez un film, etc.
  • Aidez votre enfant à résoudre un problème. Par exemple, aidez-le à faire une recherche en ligne pour l’école ou à signaler du contenu inapproprié sur les réseaux sociaux.
  • Passez des accords clairs avec votre enfant sur l’utilisation d’Internet.
  • Encouragez votre enfant à réfléchir  aux conséquences de ses choix en ligne.
  • Ne grondez pas votre enfant s’il fait quelque chose de mal mais réfléchissez avec lui à ce qu’il pourrait retirer de constructif de cette situation.
1. Posez
  • Limitez clairement les écrans (tablettes, ordinateurs, télévision, consoles de jeu…) dans la chambre de votre enfant. Installez-les plutôt dans une pièce commune de la maison.
  • Limitez l’accès à Internet à certains moments de la journée. N’autorisez pas à aller sur Internet juste avant d’aller dormir. La lumière de l’écran peut perturber le sommeil de votre enfant.
  •  N’encouragez pas votre enfant à aller sur des réseaux sociaux comme Facebook ou des apps comme Snapchat en dessous de l’âge autorisé. Si vous cherchez des alternatives, il existe MovieStar Planet, destinée aux enfants âgés de 8 à 15 ans, cette plateforme sociale est sûre et fun l
2.  Supervisez
  • Sans logiciel de contrôle parental : vérifiez l’historique, les conversations chat de votre enfant. Vous pouvez ainsi voir avec qui votre enfant est en contact en ligne. Expliquez-lui pourquoi vous le faites.
  • Avec logiciel de contrôle parental. En installant un outil de contrôle parental vous pouvez filtrer du contenu du Web en introduisant une adresse URL ou des mots-clés spécifiques ; vous pouvez aussi bloquer l’usage de certaines applications : par exemple, Facebook, Messenger ou les applications « Peer to Peer » d’échange illégal de fichiers ; et finalement vous pouvez surveillez en recevant les rapports sur l’activité des enfants sur Internet (les sites visités et applications utilisées).

Même si vous avez installé un filtre, accompagnez votre enfant tout au long de sa découverte d’Internet. Même à l’aise, il n’en connaît pas toujours les codes ni les risques. A vous de lui inculquer les bons réflexes. Aucune barrière technique ne pourra empêcher des enfants d’être confrontés à du contenu inapproprié. Il est donc important de les encadrer et de les prévenir.


Quel type de cyber-parent êtes-vous ?

Terrified mother watching daughter using laptop instead of studying

Dans un monde hyper-connecté, Internet est devenu un outil incontournable dans la vie des jeunes : 93 % des 9-16 ans surfent au moins une fois par semaine – et 60 % tous les jours ou presque tous les jours – (source : EU Kids Online). De plus, les enfants font leurs premiers pas sur le Net de plus en plus jeunes.  Son usage peut être source de conflits au sein de la famille. Pour beaucoup de parents, l’accompagnement de leur enfant dans le monde numérique peut être un vrai défi éducatif.

Alors, comment bien gérer son utilisation ?  Etes-vous plutôt inquiets, sur le qui-vive ou, au contraire, plutôt rassuré ? Vous vous dites qu’avec un bon encadrement, tout ira bien… Pour vous guider dans l’accompagnement de vos enfants sur la toile, découvrez votre profil de cyber-parent grâce à  ce test d’autoréflexion. Parent  « cyber-cool » ?  « Cyber-décalé » ?  « Cyber-angoissé » ?  « Cyber-au-point » ? …  Recevez des conseils sur mesure !


Le temps d’écran: quelques balises

Les médias électroniques tels que la télévision, le smartphone, la tablette, l’ordinateur, la console de jeux,  etc., sont omniprésent aujourd’hui au sein des familles et vous confronte à de nouveaux défis éducatifs. Combien de temps mon enfant peut-il rester derrière un écran ? C’est LA question que se posent de nombreux parents. La réponse à cette question n’est pas si simple et dépend bien au contraire  de l’enfant et de la situation. L’usage trop précoce des écrans, quels qu’ils soient, peut avoir des effets négatifs, parfois sérieux, sur l’enfant.

Constat est que les enfants surfent de plus en plus jeunes sont de plus en plus jeunes confrontés aux écrans. Il est donc nécessaire  de cadrer le temps passé à les utiliser, aussi appeler le «temps d’écran» de vos enfants afin qu’il le découvre au bon moment et dans les bonnes conditions. Il vous incombe en tant que parent d’encadrer et d’accompagner votre enfant dans sa découverte d’Internet. L’éducation à Internet fait désormais partie de l’éducation générale. Il n’y pas de recette miracle ni d’outils techniques qui remplaceront le dialogue, la confiance, le respect, l’égalité et l’esprit critique formant les valeurs fondamentales de l’éducation… aux médias sociaux.

Voici quelques conseils pour vous guidez dans :

Passez des accords clairs sur l’utilisation des écrans : combien de temps d’écran par jour et pour  faire quoi ? Quand ? Expliquez-lui que passer trop de temps devant un écran est nocif pour son développement. Vous pouvez même mettre une minuterie pour déterminer la fin du temps d’écran. Cela peut être difficile pour votre enfant d’évaluer tout seul ce que signifie « trop de temps » ou combien de temps dure « 10 minutes ».

En pratique : Pourquoi ne pas établir ensemble une charte familiale de l’usage des écrans qui sera signée par tous les membres de la famille ?

  • Équilibrez le temps d’écran de votre enfant entre ses activités physiques, ses passe-temps, ses jeux créatifs et ses jeux extérieurs, qu’il les pratique seul ou en famille.
  • Convenez ensemble à quels endroits votre enfant peut utiliser des écrans : à table, dans le fauteuil, dans la voiture, dans sa chambre… Créer des « zones vierges » sans outil technologique pour préserver le temps de repas ou le sommeil.

En pratique : n’oubliez pas que les enfants assimilent une bonne partie de leurs valeurs et de leurs idées de leurs parents. Prenez conscience de vos propres habitudes médiatiques et modifiez votre propre rapport aux écrans devant vos enfants.

  •  Si vous avez différents écrans présents à la maison passez des accords clairs par écran. Les enfants ont tendance à utiliser différents écrans simultanément. Encouragez votre enfant à utiliser un écran à la fois et donnez le bon exemple !
  • Informez-vous au sujet de la protection électronique pour votre famille, surtout si vous avez de jeunes enfants. Certains programmes offrent des options de contrôle aux parents notamment en permettant de surveiller les sites Web que visite votre enfant et même d’en bloquer certains, de vérifier les activités de l’enfant sur les plateformes de chat ou encre de mettre en vigueur des limites de temps…
  • Rappelez-lui régulièrement que vous êtes là pour lui/elle. Dites-lui qu’il n’y a aucune honte à venir parler avec vous ou avec un professeur de quelque chose qui le dérange ou l’interpelle…
  • Investissez-vous dans l’utilisation des médias par vos enfants : observez votre enfant mais surtout jouez ou regardez quelque chose ensemble ! Parlez-en lui, valorisez ce qu’il aime et essayez de comprendre pourquoi. Parlez-lui de vos convictions et de vos valeurs. 

En pratique : pourquoi ne pas jouer à Pokémon GO ensemble ?

  •  Cherchez du contenu adapté et aidez votre enfant à faire un choix. Par exemple, pour les jeux, référez-vous aux normes PEGI.

Il vous revient donc en tant que parent de fixer les limites, en concertation avec vos enfants, en ce qui concerne le temps d’écran. Elles varieront d’une famille à l’autre. Il n’y a pas de règles magiques.

Pour aller plus loin :

  • Afin de vous aider à introduire les écrans dans la vie de votre enfant tout au long de sa courbe de développement, vous pouvez utiliser la règle « 3-6-9-12 », initiée par le psychiatre Serge Tisseron : www.sergetisseron.com/blog/la-regle-3-6-9-12-relayee-par-l
  • Yapaka a également lancé une campagne 3-6-9-12 qui donne des repères : www.yapaka.be/ecrans


L’avis d’un expert – vs l’avis d’un parent : faut-il interdire l’accès à internet dans leur chambre ?

technology, internet, communication and people concept - happy smiling young woman texting on smartphone in bed at home bedroom at night

L’avis d’un parent : « Dès que notre fille a reçu son smartphone, nous avons établi avec elle quelques règles. L’une d’entre elles stipulait qu’elle devait laisser son GSM dans le living durant la nuit. Plusieurs raisons nous ont motivés : la crainte qu’elle ne soit tentée de surfer juste avant de s’endormir et que son sommeil ne soit retardé, la peur qu’elle ne laisse par mégarde le son activé et qu’elle se fasse réveiller par une alerte en plein milieu de la nuit et enfin, l’envie qu’elle puisse encore apprécier le fait de se couper de toute vie sociale à un moment donné de la journée. Elle aime énormément lire, dessiner et généralement, elle pratique ces passe-temps avant de sombrer dans le sommeil. Nous ne désirions pas qu’elle renonce à ces moments où c’est avec elle-même qu’elle est connectée ! Mais il s’agit bien sûr d’une décision personnelle… » Françoise, 36 ans, mère de 2 filles.

L’avis de l’expert : « Les jeunes d’aujourd’hui sont actifs depuis qu’ils sont tout petits dans le monde du Web. Internet fait entièrement partie de leur quotidien. Ils l’utilisent pour développer leurs contacts sociaux, mais aussi pour s’en créer de nouveaux. Il est donc normal que les jeunes consacrent une partie de leur temps à cette occupation.Il est important de poser certaines limites pour éviter que cette occupation ne les isole de la vie et des activités de tous les jours (par exemple : le jeune laisse son hobby de côté pour passer plus de temps sur Internet). De plus, il faut les sensibiliser aux risques d’Internet. Certaines mesures de prévention peuvent être posées pour définir un cadre clair autour de l’utilisation d’Internet. On peut  notamment limiter l’accès à Internet aux espaces communs de la maison afin d’avoir un œil sur ce que le jeune/l’enfant fait mais aussi pour éviter que le jeune ne reste connecté tard le soir ou à des moments inappropriés. Il est également important de bien dialoguer avec son enfant et de trouver des règles réalistes dans le cadre familial. »


Le numérique à l’école?

Nos enfants passent beaucoup d’heures devant un écran (de télévision, d’ordinateur, de console de jeux, de GSM). Nombre de parents s’en inquiètent. Depuis un certain nombre d’années, l’éducation aux médias en ligne est une compétence transversale et doit donc être intégrée dans les objectifs éducatifs et pédagogiques. L’école est un lieu privilégié pour développer un esprit critique à travers une réflexion collective des médias (en ligne, en confrontant les points de vue de chaque élève, en apportant des témoignages extérieurs…)

A ce titre, les parents peuvent eux-mêmes s’impliquer. Ils sont d’ailleurs régulièrement demandeurs pour participer à ce type de débats (débats liés à l’éducation) aux côtés des enseignants.

⇒ Pour aller plus loin, lisez le dossier Ados + Web + Ecole du Ligueur.